Archives par mot-clé : Islam

Conférence : les conversions à l’islam en France

Cette semaine j’ai prononcé une conférence à l’Institut des cultures d’islam (Paris, 18e) dans le cadre de la deuxième saison d’un cycle intitulé « islam(s) d’ICI« . Mon intervention a porté sur les conversions religieuses à l’islam.

Merci à toute l’équipe pour l’accueil, à Nacira Guénif-Souilamas pour avoir mené la discussion, et merci aux participants avec qui les échanges ont été francs et profonds.

Un article sur cette question devrait bientôt paraître en collaboration avec deux collègues (j’en dirai plus prochainement).

En attendant, voici la présentation qui a servi de support à la conférence.

(Image à la Une : Crédit photo JP Dalbéra, licence CC sur Flickr https://www.flickr.com/photos/dalbera/27388558991/)

Loïc Le Pape

Maître de conférence - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP)

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Les politiques publiques du religieux et la Tunisie post-révolutionnaire

photocolloqueJ’ai participé à un colloque à l’IEP d’Aix-en-Provence qui venait questionner le religieux avec les outils des l’analyse des politiques publiques. Le titre du colloque était : « peut-on parler de politiques publiques religieuses en Europe et dans le bassin méditerranéen ? ». (Attention spoiler : la réponse est oui.)

Franck Frégosi (ses publications en PDF) dans son intervention préliminaire a défini la politique publique religieuse comme un « programme d’action publique ayant pour objet la régulation du fait religieux ». Un grand spécialiste des politiques publiques, Jean-Pierre Gaudin, nous a pourtant averti : de l’action publique qui régule des choses qui touchent au religieux, on en a depuis longtemps (songeons aux sonneries des cloches dans les campagnes…). Sont-ce pour autant de véritables politiques publiques religieuses ?

En fait, nombre des participants au colloque n’étaient pas spécifiquement des spécialistes des politiques publiques et c’est sans doute ce qui a fait la force du colloque, puisque nous nous sommes frottés à cette littérature sans en maitriser tous les codes. Nous avons bénéficié de l’aide de chercheurs qui s’étaient déjà plongés dans ces politiques publiques religieuses (Claire de Galembert et Céline Béraud, François Foret, Corinne Torrekens notamment).

J’ai pour ma part essayé de parler de la situation tunisienne, en insistant sur deux aspects de l’action publique : la gestion au quotidien d’une période transitoire (dans laquelle il n’y a pas d’évolution de l’action publique) et un temps plus long, celui de la rédaction de la nouvelle constitution, où l’action publique aurait pu être audacieuse. J’ai voulu montrer qu’un contexte troublé, parfois violent (une situation post-révolutionnaire en somme !), ainsi que les calculs politiques des élus de la Constituante ont abouti à un statu quo qui est venu « sanctuariser » l’article 1 de la constitution (mais il y a beaucoup à dire de l’article 6 me faisait remarquer Anna Grasso, merci à elle).

J’ai utilisé pour la première fois Prezi, une nouvelle façon de présenter ses conférences. C’est beau, ça en jette même, mais attention : il faut du temps pour maitriser l’outil et il ne faut pas perdre de vue que ce n’est qu’un support, pas une façon de penser !!

Voir le programme complet (en PDF) du colloque.

Scoop : il se pourrait que les communications de ces deux journées soient publiées. Dans une prestigieuse revue, accessible en ligne :

AnnalesProvence
AnnalesProvence
Et merci à l’équipe du CHERPA pour l’organisation !

Loïc Le Pape

Maître de conférence - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP)

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La conversion des femmes à l’islam en France

Dans le cadre d’une formation organisée par l’Institut d’études de l’islam et des sociétés des mondes musulmans (IISMM, Paris), j’ai donné récemment une conférence sur le thème des conversions féminines à l’islam en France.

Voici le support de la conférence. J’ai insisté sur plusieurs aspects liés aux conversions. En résumé :

  • Les conversions s’inscrivent dans un processus d’intéraction : on peut parler de conversions relationnelles
  • La conversion suppose de la part du converti des compétences pour répondre à des sollicitations et présenter des justifications
  • Dans le cadre de ces conversions, la question du statut de la femme et celle de la perception de l’islam doivent être prises en compte de manière impérative
  • Enfin, les conversions à l’islam doivent être rapportées au contexte dans lequel elles se déroulent. En France aujourd’hui, l’islam (et ceux qui s’y convertissent) suscitent nombre de controverses, idées reçues et oppositions qui n’ont que peu à voir avec la « religion » (et beaucoup à voir avec une histoire coloniale, un contexte international post 11 septembre et un champ politique atrophié).

Après avoir parcouru le document, vous pourrez entamer la lecture de l’ouvrage de Franck Frommer, La pensée Powerpoint. Enquête sur ce logiciel qui rend stupide.
P.S. : par expérience, en tant que support de cours ou de conférence, le ppt est quand-même appréciable, tant pour l’auditoire que le conférencier…

La conversion des femmes à l’islam en France

View more presentations from LP Loïc.
Temps de rédaction du billet : 30 min

Loïc Le Pape

Maître de conférence - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP)

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Burqa, version Belge

Alors que le gouvernement français (sous pression élyséenne) semble avoir opté pour la présentation rapide d’une loi interdisant le port de la burqa dans l’espace public, les députés Belges viennent de le faire ! Bruxelles, Place des Martyrs
Évidemment, l’option retenue est celle d’une interdiction de cacher ou dissimuler son visage. Une loi visant explicitement la burqa ou le niqab serait nulle puisqu’entachée de discrimination envers une religion. Le texte belge est ainsi formulé : les personnes qui « se présenteront dans l’espace public le visage masqué ou dissimulé, en tout ou en partie, par un vêtement de manière telle qu’ils ne soient plus identifiables » seront passibles d’une amende et d’une peine de prison avec sursis.
Pour autant, malgré ce vote « spectaculaire » (136 votes pour et 2 abstentions), le texte n’est pas encore en vigueur et est loin de l’être : la chambre haute devra encore voter le texte dans les mêmes termes et un décret d’application devra être rédigé. Compte tenu de la crise institutionnelle que traverse la Belgique, il est probable que cette interdiction mette du temps à être appliquée.
Ce qui laissera également du temps aux avocats et aux groupes de pression de préparer une contre-offensive politique et juridique, avec par exemple, un recours devant la Cour de justice de l’Union Européenne (en cas de litige dans la fonction publique) ou devant la Cour européenne des droits de l’homme.
Affaire à suivre…

Temps de rédaction du billet : 40 minutes.

Loïc Le Pape

Maître de conférence - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP)

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter