Sécularisation : le débat des chefs

Le 22 octobre dernier, s’est tenu un symposium à New-York sur le thème “Rethinking secularism: The power of religion in the public sphere”.  Au menu de cette alléchante affiche, quatre orateurs, parmi les plus célèbres du moment : Judith Butler, Jürgen Habermas, Charles Taylor et Cornel West.

Grâce à l’excellent blog The Immanent Frame, vous pouvez :

  • écouter l’une ou l’autre de ces quatre interventions :

Jürgen Habermas: “The Political’ – The Rational Sense of a Questionable Inheritance of Political Theology”

Charles Taylor: “Why We Need a Radical Redefinition of Secularism”

Judith Butler: “Is Judaism Zionism? Religious Sources for the Critique of Violence”

Cornel West: “Prophetic Religion and the Future of Capitalist Civilization”

Personnellement je vous conseille d’écouter les premières interventions orales, pas trop longues (35-45 minutes, on pourra passer les présentations, parfois fastidieuses). Les interventions de ces intellectuels sont très éclairantes sur les thématiques de chacun et les principales idées qu’ils soutiennent. Les débats pourront être écoutés dans un second temps, mais il est impératif d’avoir d’abord suivi les conférences.

rethinkingsecularism

L’évènement était sponsorisé par the Institute for Public Knowledge at New York University, the Humanities Institute at Stony Brook University et the Social Science Research Council. (via The Immanent Frame).

[Mise à jour du 10 septembre 2010] Suite à cette conférence, un livre est désormais bientôt disponible, avec les versions écrites et probablement revues de chaque intervention : The Power of Religion in the Public Sphere,  Judith Butler, Jurgen Habermas, Charles Taylor, Cornel West, Edited by Eduardo Mendieta, and Jonathan VanAntwerpen. Le livre est disponible chez Columbia University Press.

(Temps de rédaction du billet, découverte et prise en main de l’outil : 9h).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.